La monnaie libre Ğ1 est co-produite chaque jour par ses membres sur leur compte via le DU (Dividende Universel).

Comment cela fonctionne-t-il ? Qui peut devenir membre ?

Duniter, le cœur de la monnaie libre

Le réseau Duniter fonctionne grâce à des ordinateurs connectés sur internet de manière décentralisée. Ces serveurs sont opérés par les membres qui le souhaitent. Ils font tourner le programme Duniter en permanence et communiquent en réseau. Les comptes, les certifications, les transactions monétaires sont enregistrés de manière sécurisée dans une blockchain. Une blockchain est un registre réparti et sécurisé. Chaque nœud Duniter dispose d’une copie de la blockchain.

Architecture du réseau Duniter, avec les nœuds au centre et les clients (Sakia, Cesium) en périphérie

Des programmes clients, comme Cesium et Sakia, permettent de :

  • créer des comptes,
  • certifier d’autres membres,
  • effectuer des transactions monétaires.

Gestion des membres

Il n’y a pas d’association ou d’entité morale centrale qui décide qui peut devenir membre. Au contraire, un fonctionnement décentralisé permet aux membres existants de certifier des nouvelles personnes comme membre. Cela s’appuie sur une toile de confiance.

L’article Introduction à la gestion des membres détaille ces notions de toile de confiance, de membres, de certification.

Les comptes

Vous pouvez créer un compte de plusieurs manières :

  • sur le site web Cesium qui est simple d’utilisation,
  • en installant l’application Cesium sur votre ordinateur ou un appareil Android,
  • en installant Sakia, une application un peu plus complexe, sur ordinateur.

Cependant, il fait comprendre quelques concepts et des mesures de sécurité avant de créer un compte. Après tout, il s’agit de comptes stockant de la monnaie.

Deux types de comptes existent :

  • les comptes portefeuille, qui ne génèrent pas de monnaie. Chacun est libre de créer autant de comptes portefeuille que nécessaire. Par ailleurs, les entreprises et associations peuvent également avoir des comptes portefeuille.
  • les comptes membre qui créent de la monnaie. Chaque compte membre est obligatoirement rattaché à une personne vivante. Une personne ne peut avoir qu’un seul compte membre. Enfin, un compte membre nécessite encore plus de vigilance en terme de sécurité qu’un compte portefeuille.

Dans tous les cas, il faut commencer par créer un compte.

Créer un compte

Pour créer un compte vous avez besoin de créer un identifiant secret et un mot de passe. Vous devez garder secrètes ces deux chaînes de caractères qui doivent être aussi complexes que possible. Il faut bien les mémoriser car il n’est plus possible de les modifier par la suite. Si vous perdez votre identifiant secret ou votre mot de passe vous n’aurez plus accès à votre compte : la monnaie qu’il contient sera perdue.

Il ne s’agit pas d’un identifiant classique et d’un mot de passe. Il s’agit en fait d’un couple « poivre-sel » pour générer l’adresse publique de votre compte. Cette adresse publique est également appelée « clé publique ». Elle prend le rôle d’un « numéro de compte », exactement comme un numéro de compte bancaire. Cette clé publique permet aux autres utilisateurs de la monnaie de vous envoyer de la monnaie ou de vous certifier.

Compte membre

Un compte portefeuille ne crée pas de monnaie, toute personne peut bien évidemment commencer à utiliser la monnaie Ğ1 avec un ou plusieurs comptes portefeuille. Cependant, le but de la monnaie libre est que chacun d’entre-nous crée de la monnaie à part égale. Par conséquent, il est logique à terme que chaque personne utilisant la Ğ1 devienne membre.

Transformer un compte portefeuille en compte membre passe par plusieurs étapes.

L’article Devenir membre de la toile de confiance Ğ1 attire l’attention sur les précautions à prendre. D’autre part, voici des recommandations de sécurité pour créer votre clé privée.

Pour résumer :

  • créer un compte portefeuille avec des identifiants sûrs. Pour cela, vous devez impérativement utiliser un logiciel installé sur votre machine. Pour des raisons de sécurité, ne jamais utiliser le site web Cesium pour vous connecter à votre compte membre.
  • s’assurer qu’au moins 5 membres existants sont prêts à vous certifier, cela se fait en rencontrant les membres existants, par exemple lors des événements organisés autour de chez vous,
  • générer et télécharger le document de révocation, il doit être sauvegardé en lieu sûr, pas facilement récupérable par un hacker mais à portée de main en cas de problème,
  • une fois les 5 (ou plus, 6 est encore mieux) certifications promises, il faut faire une demande d’adhésion sur le compte. Cette demande est valable deux mois et nécessite de choisir un pseudonyme. Une demande d’adhésion est en fait composée de trois éléments : clé publique, pseudonyme et date/heure de la demande.
  • les membres ont alors la possibilité de certifier le compte Toutefois à cause des règles de temps (1 certification par personne tous les 5 jours), et de calcul (calculs des blocs par le réseau Duniter Ğ1) cette opération finale pourra prendre du temps (plusieurs jours, voire plusieurs semaines selon les cas). Si votre demande d’adhésion n’est pas validée par au moins 5 certifications au bout de 2 mois il faudra la recommencer. Une fois les 5 certifications émises et prises en compte dans la blockchain, le compte devient membre.

Le document de révocation

C’est un garde-fou indispensable pour sécuriser votre compte :

  • dans le cas où vous avez oublié vos identifiants, vous perdez totalement l’accès à votre compte. Or votre compte membre continue à générer de la monnaie, qui est donc perdue. Dans ce cas, vous voudrez certainement créer un nouveau compte membre. Malheureusement, personne ne voudra certifier ce nouveau compte tant que l’ancien compte est actif, c’est-à-dire potentiellement pendant 2 ans avant que les certifications expirent.
  • dans le cas où votre compte serait compromis, un hacker pourrait alors non seulement récupérer la monnaie créée chaque jour, mais également certifier d’autres identités à votre place.

Dans ces deux cas, il suffit de révoquer le compte grâce au document de révocation. Cette opération est visible dans la blockchain et tous les autres membres voient alors que ce compte est révoqué et ne pourra plus jamais devenir membre : ils peuvent alors en toute confiance certifier votre nouveau compte.

À noter que la révocation ne concerne que l’aspect « membre » du compte : la monnaie est toujours disponible. Ainsi, vous pouvez toujours récupérer la monnaie d’un compte révoqué si vous retrouvez vos identifiants plus tard.

Lectures complémentaires

  • Comprendre, un aperçu de la création monétaire par Duniter.
  • La théorie, aller un peu plus loin en comparant avec le Bitcoin

Découvrir en vidéos

Voici 5 vidéos extraites d’une entrevue filmée entre Stéphane Laborde et Étienne Chouard :